Kintsugi c’est quoi ?

Le Kintsugi se traduit littéralement par jointure en or. Cest une méthode japonaise de réparation des porcelaines ou céramiques brisées au moyen de laque saupoudrée de poudre d’or.

Au-de-là de la technique

L’art du kintsugi est souvent utilisé comme symbole et métaphore de la résilience en psychologie.

Le kintsugi s’inscrit dans la pensée japonaise du Wabi-Sabi qui invite à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaites, et atypiques.

Faire émerger la force en reconnaissant la fragilité. Se réparer après avoir été brisé. Se regarder avec des cicatrices, preuve de notre résilience. Oser l’imperfection.Magnifier la singularité et la partager avec le reste du monde.

J’ai développé cette discipline pendant le confinement. Aujourd’hui, je répare vos objets pour leur redonner une seconde chance.

Le Kintsugi s’inscrit dans la pensée japonaise du « Wabi Sabi » (Wabi : humilité face aux phénomènes naturels ; Sabi : ce que l’on ressent face au travail du temps ou des hommes) qui invite à reconnaître la beauté qui réside dans les choses simples, imparfaite.

Elle prône le retour à une simplicité, une sobriété paisible pouvant influencer positivement l’existence, où l’on peut reconnaître et ressentir la beauté des choses imparfaites, éphémères et modestes.

La résilience est au coeur de ce mode de pensée.

C’est naturellement que j’applique cette façon de voir les choses dans mon cabinet d’hypno-thérapeute (www.ozeunefois.be).